PHOTO - Affaire conclue : Sophie Davant « profite des derniers jours » de tournage

·1 min de lecture

Nouveau coup pour Sophie Davant. Alors que les tournages d'Affaire Conclue avaient déjà été impactés par la crise sanitaire liée à l'épidémie de coronavirus, il se pourrait que le scénario se reproduise une seconde fois. Si Emmanuel Macron doit prendre la parole ce mercredi 28 octobre, la piste d'un reconfinement aurait déjà été étudiée. À en croire son dernier post sur Instagram, l'animatrice de France 2 s'y est, elle aussi, préparée. Ce mercredi 28 octobre, l'amie de Caroline Margeridon a en effet posté une photo d'elle tout sourire, prise dans les coulisses de l'émission d'enchères de France 2. "Affaire Conclue tournage! On profite des derniers jours?", s'est-elle interrogée en légende de cette publication. Comme si elle avait senti le vent tourner...

Afin de se préparer au mieux à cette deuxième vague, et à un potentiel reconfinement, Sophie Davant et ses équipes n'ont pas chômé. Le 14 octobre dernier, l'ex de Pierre Sled répondait aux attaques des internautes qui jugeaient ses tenues parfois "trop estivales" et apportait une importante précision à ce sujet : "Les prochaines émissions ne seront que des inédites, promis! Pardon pour les tenues parfois trop estivales! Nous avons beaucoup tourné cet été, crise sanitaire oblige!" , avait précisé celle qui est très active sur les réseaux sociaux.

Le 12 octobre dernier, les téléspectateurs de France 2 ont en effet pu retrouver des numéros inédits d'Affaire Conclue, après des semaines d'interruption. Reste désormais à savoir si (...)

Lire la suite sur le site de GALA

PHOTO - Chloé Jouannet a un nouveau chéri… et il est aussi acteur
VIDEO - François Hollande "trop léger" face au Covid ? "J'ai des enfants, j'ai envie de les voir"
"La pratique du gentil bordel" : François Hollande a laissé des traces à l’Elysée
VIDÉO - « J’ai perdu pied » : Maïwenn raconte son deuil impossible après la mort de son grand-père
Suicide d’Ari Behn : pourquoi le roi de Norvège tient à protéger ses petites-filles