Phoebe Waller-Bridge, actrice décomplexée et scénariste pour "Fleabag" et James Bond

franceinfo avec AFP
Après avoir travaillé pour la BBC, bientôt pour HBO, l'actrice et scénariste britannique Phoebe Waller-Bridge apportera sa touche d'humour grinçant au script de James Bond.

Elle triomphe aux Etats-Unis avec la série Killing Eve, revient dans la deuxième saison de Fleabag et va reprendre le script du nouveau James Bond: la Britannique Phoebe Waller-Bridge se démultiplie, portée par un jeu décalé et une écriture corrosive.

"PWB", c'est d'abord une allure. Celle d'une trentenaire élancée, qui frôle le mètre quatre-vingt, carré brun court, nez effilé, élégante, immanquable dans le paysage télévisuel. Il y a aussi cette voix grave, ce débit de mitraillette, ce rire toujours au coin des lèvres, qui habitent Fleabag, la série tirée de son "one woman show" éponyme et dont elle est l'héroïne. Derrière ce personnage, mélange très britannique, comme elle, d'une éducation impeccable et d'un sens aigu de la dérision, il y a une écriture affûtée, la sienne, qui explique son ascension bien plus que son seul jeu d'actrice.

Fleabag : sombre et décalé sans être grotesque

Dans Fleabag, dont la seconde saison sera mise en ligne le 17 mai sur la plateforme Amazon Prime, Phoebe Waller-Bridge offre un cocktail détonnant d'humanité sans filtre, avec de l'humour irrévérencieux, du sexe, de la noirceur, mais rien de gratuit. "Mon idée de départ, c'était de dire les choses que les femmes ne disent pas ouvertement d'habitude", expliquait-elle dans un entretien au site Broadway World, début mars. "Nous faisons toujours comme si nous étions ces petites (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi