Philippines: la tempête Nalgae laisse derrière elle boue et inondations et menace Manille

via REUTERS - PHILIPPINE COAST GUARD

La tempête tropicale Nalgae, qui s'est abattue sur les Philippines, menace désormais la capitale Manille après avoir fait au moins 45 morts à la suite d'inondations et de glissements de terrain dans l'archipel.

La tempête Nalgae, attendue depuis jeudi, a finalement frappé samedi à l'aube la principale île des Philippines, accompagnée de vents atteignant 95 km/h et de fortes pluies. Les eaux de crue ont envahi plusieurs villes et villages sur l'île de Mindanao, charriant arbres, pierres et boue sur leur passage. Quelque 500 maisons ont été détruites.

Désormais, Nalgae pourrait aussi toucher la capitale Manille et ses 13 millions d'habitants, a prévenu le service météorologique philippin qui met en garde devant « des inondations généralisées et des glissements de terrain provoqué par la pluie ». Plus de 7 000 personnes ont été évacuées avant l'arrivée de la tempête et 5 000 équipes de secouristes sont mobilisées, ont par ailleurs annoncé les autorités.

Troisième tempête meurtrière de l'année

En moyenne, vingt typhons et tempêtes frappent les Philippines chaque année, tuant habitants et bétail sur leur passage, et ravageant fermes, maisons, routes et ponts, même si le sud est rarement touché. À mesure que la planète est touchée par le réchauffement climatique, les tempêtes et typhons deviennent de plus en plus puissants, avertissent les scientifiques.

À lire aussi: Philippines: le typhon Rai est le plus meurtrier depuis le passage du cyclone Haiyan en 2013

(Avec AFP)


Lire la suite sur RFI