Philippines : le bilan du typhon Rai dépasse les 200 morts

·2 min de lecture

Au moins 208 personnes ont été tuées, 239 autres ont été blessées et 52 sont portées disparues à la suite du passage dévastateur de Rai sur les Philippines.

Le typhon Rai, le plus puissant à frapper les Philippines cette année, a fait 208 morts et dévasté des régions entières où les survivants désespérés appelaient lundi à un approvisionnement urgent en eau et en nourriture. La branche philippine de la Croix-Rouge a fait état d'un "carnage complet" au niveau des zones côtières après le passage du Typhon. La tempête a arraché des toits, déraciné des arbres, renversé des poteaux électriques, démoli des maisons en bois et inondé des villages. "Notre situation est tellement désespérée", se désole Ferry Asuncion, vendeur de rue dans la ville durement frappée de Surigao. Les populations ont besoin "d'eau potable et de nourriture".

Au moins 208 personnes ont été tuées, 239 autres ont été blessées et 52 sont portées disparues à la suite du passage dévastateur de Rai dans les régions méridionales et centrales de l'archipel, selon la police nationale. Plus de 380.000 personnes ont fui leurs domiciles jeudi alors que le typhon touchait terre au centre du pays. La tempête a rappelé le "super typhon" Haiyan qui s'était abattu sur l'archipel en 2013. Ce cyclone, le plus meurtrier jamais enregistré dans le pays, avait fait plus de 7.300 morts ou disparus.

Rai a touché les Philippines tardivement dans l'année, tandis que la saison des cyclones s'étend généralement de juillet à octobre. Le pays dispose d'un système de gestion des catastrophes qui avertit de l'approche d'une tempête permettant aux populations menacées de rejoindre des centres d'évacuation avant que le cyclone n'atteigne les côtes. Mais ce nouveau typhon frappe fortement un secteur du tourisme qui peinait déjà à se remettre de la pandémie de Covid-19.

L'une des îles les plus durement touchées par Rai est Bohol - connue notamment pour ses tarsiers, un primate présent dans l'archipel - où au moins 94 personnes sont décédées, selon le gouverneur provincial Arthur Yap, qui actualise son propre bilan sur sa page Facebook.

Iles rasées

Des destructions importantes ont également [...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles