Philippe Verdier viré de France 2 : l'ex-chef du service météo a perdu son procès en appel contre France Télévisions

·1 min de lecture

Il ne fera plus jamais la pluie ni le beau temps sur France Télévisions. L'ancien Monsieur météo de France 2, Philippe Verdier, a vu sa demande en appel pour licenciement abusif déboutée par la Cour d'appel, comme le révèle Capital. En novembre 2015, France 2 avait décidé de se séparer de son chef du service météo. En cause, la parution de Climat Investigation, un livre jugé climatosceptique par France 2 et dont Philippe Verdier était l’auteur. « Très choqué » par cette décision, l’ancien présentateur avait choisi de saisir la justice, souhaitant obtenir la nullité de son licenciement et sa réintégration dans les effectifs de France 2.

Le tribunal des Prud’hommes n’avait pas été convaincu par les arguments de Philippe Verdier. “France Télévisions a exercé son pouvoir disciplinaire sans abus, ni aucune discrimination. Le licenciement repose sur des faits avérés, établis et non contestés par M. Verdier lui-même. Ces faits sont délibérément répétés en dépit d’un rappel à l’ordre très clair”, indiquait le jugement rendu en avril 2017. Depuis, celui qui vit une belle histoire avec son compagnon Ludovic, attendait son jugement en appel.

Ne lâchant pas l’affaire et contestant la décision, réclamant de surcroît 246 000 euros à défaut d'être réintégré, Philippe Verdier vient de se voir débouté à nouveau. Selon les informations de Capital, la Cour d’appel vient de rendre son verdict. Pour les juges, “M. Verdier a tenu des propos péremptoires traduisant publiquement une forme de dénigrement (...)

Lire la suite sur le site de Voici

"Nous serons intraitables" : Jean Castex met en garde les anti-vaccins violents et condamne leur propos douteux
PHOTO Louise Ekland bientôt maman : la journaliste est enceinte de son deuxième enfant
PHOTO Miss Univers 2021 : Sylvie Tellier annonce la date et le lieu de l’élection
PHOTO Candice Pascal sexy en maillot de bain, elle dévoile ses jambes parfaites
Prince Albert sans Charlène : son fils illégitime était à ses côtés lors du bal de la Croix-Rouge

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles