Philippe Torreton : L'acteur franchit un cap

Après s’être attaqué à l’homme et à l’acteur Depardieu dans les colonnes de Libération, voilà que Torreton se saisit de ce qui fut l’un de ses plus beaux rôles. Il sera Cyrano de Bergerac sur la scène du Théâtre National de Rennes (du 5 au 16 février). Qui se ralliera à son panache?

Est ce parce qu’il était porté par la flamboyance d’un Edmond Rostand que Philippe Torreton prit sa plume, comme d’autres une épée, pour mettre en garde Depardieu? Son “Alors Gérard, t’as les boules?” qui donna un haut-le-cœur à une grande partie du cinéma français (Catherine Deneuve, notamment, souligna sa “sincère déception”) n’était-il qu’une simple balestra? Car dans le même temps où le comédien révélé par Bertrand Tavernier attaquait Gérard Depardieu, il endossait les bottes, la cape, l’épée et le nez qui firent de ce dernier l’acteur le plus éblouissant du 7e art.

Avouez que l’affaire pourrait être drôle si les mots prononcés n’avaient été si blessants. On sait Torreton engagé, militant, à gauche toute. On le sait sanguin aussi, mais même si un Gad Elmaleh ou un Fabrice Luchini poussent l’estocade un peu loin (le premier lui balance un “Je comprends ton mal de notoriété, mais tu es si petit…”, le second résume sa filmographie à un L627, datant de 20 ans –oubliant au passage un excellent Présumé coupable, inspiré de l’affaire Outreau, réalisé en 2011), on préfère oublier que Cyrano ne lui inspira qu’une tirade finale malheureuse. Et ne retenir que celle du nez que l’acteur déclamera sur scène.



Retrouvez cet article sur gala.fr

Philippe Torreton : L'acteur franchit un cap
Philippe Torreton à Depardieu: «Alors Gérard, t’as les boules?»
Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.