Philippe Martinez : «Les Français ne sont pas dans l'abondance, ils sont même dans la souffrance»