Philippe Martinez estime "peu probable" une union de la gauche en vue de l'élection présidentielle de 2022

Philippe Martinez, secrétaire général de la CGT, était l'invité, jeudi 29 avril, de "Votre instant politique" sur franceinfo canal 27. Après avoir évoqué le calendrier de déconfinement progressif présenté par Emmanuel Macron dans une interview à la presse quotidienne régionale, il a estimé "peu probable", s'agissant de l'élection présidentielle de 2022, qu'une union de la gauche soit effective. "Il y a beaucoup de désillusions, car je rappelle que c'est à la suite de gouvernements de gauche qu'on a eu un et une Le Pen au deuxième tour. Ça devrait faire réfléchir la gauche sur ce qu'on dit, les promesses, et ce qu'on fait", a averti le leader syndical, alors que les sondages prédisent un nouveau match entre Emmanuel Macron et Marine le Pen. "Ce n'est pas moi qui ai dit – j'ai dû le dire, mais je n'ai jamais été président de la République : 'mon ennemie, c'est la finance'", a-t-il conclu, faisant référence à des propos tenus par le candidat PS François Hollande pendant la campagne présidentielle de 2012.