Philippe Lellouche n'est plus "à l'affiche" sur RMC après des propos sexistes

Louise Wessbecher
L'émission "Philippe Lellouche à l'affiche" sur RMC est remplacée à compter de ce mardi 2 juin (Photo: ASSOCIATED PRESS)

Si RMC remercie "chaleureusement" l'acteur et animateur dans un communiqué, les syndicats du groupe dénoncent des propos sexistes et misogynes "inacceptables".

RADIO - Après une saison de “Philippe Lellouche à l’affiche”, RMC a mis soudainement fin à son émission. À compter de ce mardi 2 juin, les auditeurs n’entendront plus la voix de Philippe Lellouche, mais celle de Rémy Barret, jusqu’ici chroniqueur, pour un “nouvel espace de partage et de divertissement” sur la tranche 14h-16h.

Si un communiqué de la radio publié lundi 1er juin “remercie chaleureusement Philippe Lellouche pour cette saison avec son show d’infotainment plébiscité par les auditeurs” sans autre explication, les événements de ces derniers jours semblent indiquer que les raisons du départ de l’animateur et comédien récemment vu dans la pièce “L’Invitation” aux côtés de Gad Elmaleh ne sont pas si chaleureuses que ça.

″À de multiples reprises, Philippe Lellouche a tenu des propos sexistes, misogynes et rétrogrades à l’antenne”, alertait vendredi l’intersyndicale de NextRadioTV, maison-mère de RMC, dans un communiqué condamnant le dernier dérapage “inadmissible” de l’animateur à l’antenne.

Jeudi 28 mai, alors qu’il évoquait un sondage sur l’évaluation des Français concernant leur beauté, Philippe Lellouche soutenait que “les femmes les plus virulentes contre les hommes”, “les grandes féministes acharnées”, “les méchantes, les hargneuses” étaient “des moches” et “des frustrées”. “Au même titre que le vrai misogyne est celui qui n’aime pas les femmes. C’est la vraie vie. C’est comme ça que ça se passe”, avait-il ajouté dans la séquence ci-dessous, identifiée par un journaliste de Puremédias:

Mais Philippe Lellouche n’en était pas à son coup d’essai. D’après une source interne, des propos déplacés de l’animateur avaient été régulièrement signalés à la direction au cours de la saison, comme lorsqu’il évoquait “les grosses pêches” de Pamela dans “Dallas”. “Averti” plusieurs fois, le comédien de 54 ans avait même été mis à pied fin avril pour une dizaine de jours après avoir déclaré au sujet d’une interview d’Agnès Pannier-Runnacher: “Ils sont contents d’avoir une secrétaire d’État, il y en a un des deux qui doit avoir envie de l’attraper.”

Condamnant ces propos qui “portent atteinte à la crédibilité et à l’image de RMC”, les syndicats réclamaient “des mesures fermes et rapides pour que cela ne se reproduise plus”. 

À l’antenne vendredi 29 mai, Philippe Lellouche et ses chroniqueurs avaient évoqué le non-renouvellement de l’émission pour la saison prochaine. “A priori, la grille horaire de ‘Lellouche à l’affiche’ n’existera plus au mois de septembre”. Mais l’animateur assurait qu’il continuerait ”à [nous] accompagner au moins pendant 15 jours”. 

Contactée par Le HuffPost sur l’arrêt soudain de l’émission de Philippe Lellouche à quelques jours de la fin de la saison, RMC n’a pas répondu à nos sollicitations. 

Si Philippe Lellouche n’officie désormais plus sur les ondes de RMC – de nombreux podcasts de l’émission ont depuis disparu des plateformes de streaming –, le comédien poursuit par contre “sa collaboration avec RMC Découverte” aux commandes de la version française de “Top Gear”, a précisé la chaîne.

 

Retrouvez cet article sur le HuffingtonPost

Ce contenu peut également vous intéresser :