Philippe Labro – « Ulliel était l’héritier de Belmondo et Delon »

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Philippe Labro.
Philippe Labro.

« Deux pistes bleues qui se croisent. Un skieur sans casque. La mort. » Mercredi, après un accident de ski sur le domaine alpin de la Rosière (Savoie), le comédien Gaspard Ulliel est décédé à l'âge de 37 ans. Une disparition brutale qui a entraîné une vague d'émotion et suscité de nombreux hommages.

« C'est une étoile qui s'en va et c'est une tragédie pour le cinéma français comme international », débute Philippe Labro. Pour le journaliste et réalisateur, Gaspard Ulliel était l'héritier de Jean-Paul Belmondo, d'Alain Delon, de Gérard Depardieu, de Patrick Dewaere et de Jean Gabin. « Il était non seulement l'avenir, mais aussi le présent du cinéma français », poursuit l'écrivain avant de saluer le talent du comédien dans Les Égarés (2003), Un long dimanche de fiançailles (2004) et surtout dans Juste la fin du monde (2016) de Xavier Dolan, « son plus grand film ». Emporté tragiquement, Gaspard Ulliel laisse derrière lui sa compagne Gaëlle Pietri et leur fils Orso. « Il n'y a rien de plus tragique que la jeunesse qui est fracassée », conclut Philippe Labro. « La mort frappe où elle veut. »

À LIRE AUSSIGaspard Ulliel : les 6 films qui ont marqué sa carrière

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles