Philippe Labro : la mort de « mon ami Johnny me fout un coup »

Par Le Point.fr
L'écrivain et journaliste Philippe Labro, parolier et ami de Johnny Hallyday, fait part de son chagrin après la mort du chanteur, à l'âge de 74 ans

VIDÉO. C'est avec beaucoup d'émotion que l'écrivain rend hommage à Johnny Hallyday, son ami de longue date pour lequel il a écrit 27 chansons.



Mercredi 6 décembre 2017, 2 h 34. La terrible nouvelle tombe. Johnny Hallyday s'est éteint à l'âge de 74 ans. « Johnny Hallyday est parti. J'écris ces mots sans y croire. Et pourtant, c'est bien cela. Mon homme n'est plus. Il nous quitte cette nuit comme il aura vécu tout au long de sa vie, avec courage et dignité. » Tels sont les mots choisis par son épouse Læticia pour annoncer le décès de la plus grande légende du rock'n'roll français. Une nouvelle qui suscite des milliers de réactions parmi ses innombrables fans, mais aussi de la part de toutes les personnalités qui l'ont côtoyé au fil de ses soixante ans de carrière. Parmi celles-ci, Philippe Labro.

Journaliste, écrivain, réalisateur, mais aussi parolier de renom, Philippe Labro a écrit pas moins de 27 chansons pour Johnny Hallyday. Au micro du Point, dans les couloirs de CNews, l'homme de lettres apparaît complètement bouleversé par la mort de son fidèle ami et reconnaît volontiers que son décès lui « fout un coup ». Philippe Labro décrit un artiste « d'une grande intelligence, d'une grande intuition, d'un immense instinct, d'une grande timidité et d'une immense générosité », et salue un talent vocal qui « sublime les paroles que l'on écrit pour lui ».

Si la France perd une légende du rock, Philippe Labro perd un ami. « J'ai rarement eu un ami comme lui. »

Lire aussi notre direct Décès de Johnny : les hommages de la France entière

Retrouvez cet article sur LePoint.fr

Johnny Hallyday : le monstre sacré nous a quittés
Quand Jean-Philippe Smet devint Johnny Hallyday
Philippe Labro - La dernière lettre d'Albert Camus
Labro - Pourquoi Kennedy, 54 ans après sa mort, nous fascine encore
Recevez la newsletter Le Point.fr

En utilisant Yahoo vous acceptez les cookies de Yahoo/ses partenaires aux fins de personnalisation et autres usages