Philippe Labro – « Le poison lent de Trump est toujours là »

Par Le Point.fr
·1 min de lecture
Philippe Labro
Philippe Labro

Cela fait déjà quinze jours que Joe Biden est officiellement président des États-Unis. Pourtant, « le poison lent de Trump est toujours présent », affirme Philippe Labro. « Même s'il est étrangement et habilement silencieux en ce moment, Donald Trump continue de peser sur les républicains », poursuit l'écrivain. Il y a d'abord la procédure de destitution (impeachment). L'acte d'accusation visant l'ancien président américain pour « incitation à l'insurrection » lors de l'attaque du Capitole le 6 janvier a été formellement transmis au Sénat ? composé de 50 élus démocrates et de 50 élus républicains.

Ensuite, « les juges qu'il a nommés au cours de son mandat vont impacter des années durant la vie judiciaire américaine », s'inquiète le journaliste. Car sur les douze cours d'appel fédérales que comptent les États-Unis, sept d'entre elles sont sous la tutelle de juges nommés par Donald Trump.

À LIRE AUSSIMarjorie Taylor Greene, le cadeau empoisonné de Trump

Enfin, le Wall Street Journal a récemment révélé comment l'invasion du Capitole avait été organisée. Héritière de la chaîne de magasins d'alimentation Publix, Julie Jenkins Fancelli a fait don de 300 000 dollars pour le rassemblement des partisans de Trump le matin du 6 janvier à Washington. « On découvre que rien n'était spontané, tout était organisé et tout a été financé », poursuit Philippe Labro. Le total de l'opération aurait coûté près d'un million de dollars. « Le poison lent de Trump est toujours là. »