Philippe Labro – Les Labro d’or et de plomb

·1 min de lecture
Philippe Labro
Philippe Labro

Alors que le premier semestre de l?année 2021 vient de s?achever, le journaliste et écrivain dresse le bilan de ces six premiers mois et distribue les Labro d?or et les Labro de plomb.

À LIRE AUSSIPhilippe Labro ? « A-t-on le droit de dire que ça va mieux ? »

Pour entamer cette chronique, le romancier a choisi de saluer en priorité les femmes, de plus en plus « présentes » et « très importantes dans notre société ». Puis « les jeunes gens », comme Gabriel Attal, Florian Zeller ou Thomas Pesquet : « Ils prouvent qu?il y a une dynamique de la jeunesse française », se réjouit-il. Et il y a bien sûr le personnel hospitalier. « Ils ont tenu ! » félicite Philippe Labro.

À LIRE AUSSIPhilippe Labro ? « Zeller et Pesquet, deux Français dans les étoiles »

D?une façon plus générale, le Labro d?or est décerné à la façon dont les États ont tenu, dont la crise a été tenue. « Macron l?a tenue aussi. Coup de chapeau », poursuit-il. Enfin, il y a Joe Biden, auteur d?un « parcours très intéressant » à la tête des États-Unis d?Amérique, et sans doute les Italiens qui ont gagné l?Euro et qui sortent progressivement de la crise.

À LIRE AUSSILe tacle de l?Euro ? L?Italie sacrée : le collectif starisé

Concernant les Labro de plomb, la blessure des César demeure toujours intacte. « La vulgarité et l?indécence sont dures à supporter », explique le journaliste. Mais c?est loin d?être le plus important. « Le plus important, c?est le woke, la carcel culture, les réseaux sociaux, la haine [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles