Philippe Labro – César : « Ne nous dégoûtez pas du cinéma »

Par Le Point.fr
·1 min de lecture
Philippe Labro
Philippe Labro

Les César n'ont « pas été utiles au cinéma. Ça lui a même nui. C'est navrant de voir des artistes piétiner leur outil de travail », commentait Roselyne Bachelot, mardi, au micro de RTL. Souvent prise pour cible par les artistes, la ministre de la Culture n'a pas mâché ses mots en évoquant la prestigieuse cérémonie qui se tenait le week-end dernier à l'Olympia. Un constat partagé par Philippe Labro, ancien membre de la direction de l'Académie des César.

À LIRE AUSSICésar 2021 : au secours, n'en jetez plus !

Lors de sa précédente chronique, le journaliste et écrivain avait fait part de son espoir de talent. « On peut plutôt dire qu'il y a eu du non-talent. Et c'est suffocant, le non-talent. » Il avait également partagé son envie d'humour. « Si l'humour, c'est pipi, caca, la bite, le cul? alors, effectivement, il y avait beaucoup d'humour. Mais ça n'est pas tout à fait celui qu'on aime. » Enfin, concernant son espoir d'inventivité, d'imagination et de surprise, « j'ai été servi », s'amuse l'intellectuel. « Et la surprise était mauvaise. »

À LIRE AUSSICésar 2021 : « Naufrage », « Sans humour »? Les critiques pleuvent contre la cérémonie

Toutefois, malgré le sombre tableau dressé, Philippe Labro tempère son propos. « Les hommages à Claude Brasseur, à Jean-Pierre Bacri, à Emmanuel Carrère, à Jean-Loup Dabadie étaient excellents. Le message de Jean-Louis Trintignant était merveilleux. Le passage des acteurs du Splendid ? qui avaient l'air de bourgeois modérés face au [...] Lire la suite