Philippe Labro – États-Unis : « La guerre de Sécession n'est pas terminée »

Par Le Point.fr
·1 min de lecture
Philippe Labro.
Philippe Labro.

Le chaos s'est emparé de l'Amérique. Alors que le Congrès s'apprêtait à certifier la victoire du démocrate Joe Biden à la présidentielle américaine, quelques centaines de jusqu'au-boutistes trumpistes ont envahi mercredi le Capitole, où siègent la Chambre des représentants et le Sénat, pour l'en empêcher. Des scènes de violences inconcevables, qui resteront à jamais associées à la tempétueuse fin de mandat de Donald J. Trump.

Lire notre reportage Capitole envahi par des pro-Trump : « Ça peut tourner à la guerre civile »

C'est ce que Roosevelt appelait « le jour de l'infamie », débute Philippe Labro. Fou d'Amérique, le journaliste déplore le triste spectacle que nous a offert ces dernières heures la plus grande démocratie du monde. « Ce qui s'est passé hier au capitole de Washington DC était prédit, prévu et prévisible. Donald Trump a instrumentalisé l'événement ! » accuse le journaliste. Alors, le président américain aurait-il perdu la raison ? « Certainement pas, poursuit l'écrivain. Il est ce qu'il a toujours été : un mégalomane narcissique dictatorial. »

Regarder Les images incroyables des pro-Trump investissant le Capitole

Alors qu'une foule importante s'était emparée du Capitole, le drapeau confédéré ? symbole de la sanglante guerre de Sécession et de l'extrême droite ? a été brandi dans le sanctuaire de la démocratie américaine. « La guerre civile n'est pas terminée », éveille l'intellectuel. Le bilan de cette journée est terrible : des images qui font [...] Lire la suite