Philippe Etchebest sur la crise de l’énergie : « Ça va être l’hécatombe » pour les restaurateurs

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

FRANCE - L’année 2023 s’annonce compliquée pour les restaurateurs. Comme les boulangers, ils sont fortement touchés par la hausse des prix de l’énergie. Dans une interview accordée au HuffPost, le chef français Philippe Etchebest tire la sonnette d’alarme.

Il s’inquiète de la situation « dramatique » et prévient que de nombreux restaurants vont devoir mettre la clé sous la porte. « Ça fait trois ans depuis le Covid que je dis que ça va être une hécatombe », dit-il dans notre interview vidéo en tête d’article.

« Cette accumulation de charges et l’énergie en plus, c’est le coup de massue qui fait que beaucoup ferment leurs portes ». L’augmentation des prix de l’énergie intervient alors que le secteur de la restauration est déjà en crise, après la pandémie de Covid et la flambée des prix des matières premières.

« Ça a des conséquences sur tout ce qui a été accumulé : le prêt garanti par l’État, les augmentations de salaire, les augmentations de matières premières », énumère Philippe Etchebest. « Pour le restaurateur, pour l’entrepreneur, pour le patron, ça devient extrêmement compliqué et à la fin, il y en a déjà qui ferment ».

Pour faire face à ces nombreuses difficultés, les restaurateurs sont nombreux à devoir changer les tarifs affichés sur leur carte. C’est le cas du restaurant Le Quatrième Mur de Philippe Etchebest à Bordeaux, qui a vu son menu augmenter de 2 euros.

« Je ne vois pas ce qu’on peut faire d’autre, regrette le chef. Dans la mesure où les matières premières augmentent, les produits finis derrière augmentent. C’est inévitable. » Pour le moment, celui qui officie aussi sur M6 dans l’émission populaire « Top Chef » ne voit pas d’autre solution : « On ne peut pas tirer non plus toujours sur les fournisseurs ou sur les producteurs parce qu’eux aussi ils ont besoin de vivre. »

Bruno Le Maire a reçu des restaurateurs

Ce jeudi 5 janvier à 17h00, le ministre de l’Économie Bruno Le Maire a reçu les représentants des métiers de l’hôtellerie et de la restauration pour discuter de leur situation face à la hausse des prix de l’énergie. Philippe Etchebest n’a pas assisté à la rencontre mais avait échangé avec le ministre plus tôt dans la journée, lors de la galette de l’Élysée, comme il nous l’a confié.

Pour lui, le rendez-vous avec les représentants a peu de chances d’aboutir à un réel changement : « Les solutions, je pense qu’on ne les a pas encore. Il va falloir travailler et échanger avec les instances », affirme-t-il, prudent.

Quoi que le gouvernement décide, Philippe Etchebest compte bien poursuivre le combat pour les restaurateurs : « On va voir ce qu’ils vont sortir. J’ai mon avis là-dessus et ça ne m’empêchera pas de parler aussi et de faire porter ma voix ».

À voir également sur Le HuffPost :

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Lire aussi