Philippe Duperron sur le procès du 13-Novembre : « Les peines ne sont pas l’expression de la loi du Talion »

© AFP

Dernière semaine pour le procès du 13-Novembre. Comme le veut la loi, les accusés se sont exprimés pour la dernière fois ce lundi lors d’une ultime audience. Les magistrats se sont retirés pour délibérer et le verdict est attendu mercredi soir.  « Dernières plaidoiries de la défense également, pas toutes convaincantes, certaines posant de vraies questions à la cour », décrypte Philippe Duperron, président de l’association 13Onze15 Fraternité-Vérité. Le père de Thomas, tué au Bataclan, s’interroge sur la « juste peine » durant cette semaine difficile. « Ni le procès, ni les peines ne rendront la vie aux morts et le sommeil aux rescapés et la peine ne saurait être l’expression de notre vengeance », explique-t-il, souhaitant des peines « proportionnées et individualisées ». Dans ce procès historique, le père de Thomas veut rappeler sa vision : « Les peines ne sont pas l’expression de la loi du Talion. Et nous réaffirmons notre entière confiance à la cour à cet égard. »

Lire aussi - 13-Novembre : après le procès, la peur du vide

« Dernière semaine du procès avant le délibéré. Dernières plaidoiries de la défense également, pas toutes convaincantes, certaines posant de vraies questions à la cour. L’acquittement est plaidé pour certains, en toute logique car Salah Abdeslam a toujours prétendu être innocent. La requalification est demandée pour d’autres. Les faits relèvent-il d’« association de malfaiteurs terroriste » ? Non, plaide la défense. De « complicité » ou de « recel de te...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles