Philippe Ballard de LCI, tête de liste du Rassemblement national pour les régionales à Paris

Lucie Oriol
·Journaliste au HuffPost
·2 min de lecture
Philippe Ballard journaliste sur LCI, devient tête de liste RN en Île-de-France (Photo: Capture d'écran LCI)
Philippe Ballard journaliste sur LCI, devient tête de liste RN en Île-de-France (Photo: Capture d'écran LCI)

REGIONALES - “Je prends un risque mais je l’assume”. Le journaliste et ancien présentateur de LCI, Philippe Ballard raccroche le micro pour les urnes et les bulletins. Au Figaro, il confirme ce mardi 27 avril, qu’il sera tête de la liste du Rassemblement national en Île-de-France, lors des prochaines élections régionales, juste derrière Jordan Bardella.

Le journaliste, présent sur LCI depuis 1994, explique notamment faire ce choix pour sa famille mais aussi “l’état du pays”. “Si je m’engage, c’est pour mes enfants et mes petits-enfants. Pour ne pas leur laisser ce pays archipélisé, où des pompiers se font caillasser et où l’économie est à genoux à cause de cette prétendue mondialisation heureuse qu’on nous a vendue toutes ces années”, dit-il au Figaro, tançant une gauche “bisounours” et une droite qui ne fait “plus rien une fois au pouvoir”.

Encarté au RN depuis septembre dernier, le journaliste n’en est pas complètement à son coup d’essai puisqu’il a été maire adjoint sans étiquette de sa ville de Plessis-Trévise pendant trois mandats, entre 1989 et 2008.

Pour afficher ce contenu, vous devez mettre à jour vos paramètres de confidentialité.
Cliquez ici pour le faire.

Contacté par le quotidien, la chaîne d’info en continu confirme que Philippe Ballard a informé sa direction et qu’“en conséquence, il se retire évidement et immédiatement de l’antenne”. Le journaliste y est apparu pour la dernière fois ce dimanche 25 avril.

Pour le Rassemblement national, pour lequel Philippe Ballard confie avoir toujours voté sauf en 1981, c’est une prise de guerre non négligeable. “La sphère médiatique était l’une des dernières digues d’où on n’atte...

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.