Philippe annonce une "discipline renforcée" en Ile-de-France

PHILIPPE ANNONCE UNE "DISCIPLINE RENFORCÉE" EN ILE-DE-FRANCE

PARIS (Reuters) - La France est divisée en deux, entre départements "vert" et "rouge", parmi lesquels l'Ile-de-France où le déconfinement aura toutefois bien lieu lundi prochain mais avec une "discipline renforcée", a annoncé jeudi le Premier ministre Edouard Philippe.

"La bonne nouvelle, c'est que nous sommes en mesure de valider le déconfinement sur l'ensemble du territoire métropolitain, la moins bonne nouvelle c'est que certains départements ont des résultats moins bons qu'espérés", a-t-il déclaré lors d'une conférence de presse à Matignon.

"Le pays est divisé en deux", a-t-il ajouté. "Dans la majeure partie du pays, nous avons réussi à freiner la vague épidémique, nous avons retrouvé des marges de manoeuvre à l'hôpital et nous sommes prêts pour les tests, c'est ce qu'on appelle les départements 'verts'".

"S'ils se maintiennent en vert les trois prochaines semaines, nous pourrons envisager au tout début du mois de juin une nouvelle étape de déconfinement avec peut-être l'ouverture des lycées, des cafés, des restaurants", a-t-il ajouté.

Dans d'autres départements, "le virus circule encore rapidement où l'hôpital reste encore en forte tension, les départements 'rouges' : le déconfinement y est possible avec certaines restrictions, pas d'ouverture des collèges et des parcs et jardins", a-t-il poursuivi.

En Ile-de-France, le nombre de cas "baisse sûrement, lentement" mais "il reste plus élevé que ce que nous espérions", a poursuivi Edouard Philippe. "Nous pouvons déconfiner mais le fait qu'il reste du virus en circulation, que cette région est très dense, très peuplée, que les échanges y sont nombreux, ce fait nous impose une discipline renforcée".

Le Premier ministre a par ailleurs confirmé le report du confinement à Mayotte où le virus continue de circuler activement.

Quant aux "personnes vulnérables", "il n'y aura pas de confinement obligatoire après le 11 mai, même en Ile-de-France", a-t-il ajouté.


(Jean-Stéphane Brosse et Marine Pennetier, édité par Blandine Hénault)