Phil Collins : Son ex-femme Orianne divorce (déjà) de son gigolo, et menace de lui couper les testicules

·1 min de lecture

Elle accumule les frasques depuis plusieurs années : la vie avec Orianne Cevey, jet-setteuse et créatrice de bijoux suisse ne doit pas être de tout repos ! Sa dernière actualité en date : son divorce d'avec Tom Bates, un escort avec qui elle s'était mariée très rapidement en août 2020. A l'époque, elle venait pourtant de renouer avec le père de ses enfants, le chanteur Phil Collins, après plusieurs années de séparation.

Sans scrupule, elle n'avait cependant pas hésité à faire emménager son nouveau mari dans l'immense villa du musicien britannique, parti en tournée à l'étranger, et à changer tous les codes. Aujourd'hui, à peine un an plus tard, non seulement l'idylle est déjà terminée, mais le jeune homme de 32 ans accuse celle qu'il avait épousée de graves violences.

La quarantenaire, qui a beaucoup abusé de la chirurgie esthétique ces dernières années, l'aurait agressé physiquement "à de nombreuses occasions", et l'aurait même menacé une fois de "lui couper les parties intimes", selon son avocat et le Daily Mail. Celui-ci d'ajouter que le "tempérament féroce" de la Suisse aurait obligé son client à "hurler pour que le gardien l'aide à s'extraire de la violence de sa femme".

Des accusations très importantes, qui vont obliger l'ex-femme de Phil Collins à lui céder comme prévu 50% de la maison magnifique de Miami, qui avait autrefois appartenu au chanteur. Le jeune homme est d'ailleurs originaire de Floride...

Lire la suite


À lire aussi

Phil Collins : Son ex-femme Orianne annonce son divorce d'avec Thomas Bates
Jeff Bezos divorcé : son ex-femme MacKenzie (et ses 38 milliards) déjà draguée !
Phil Collins en couple avec son ex-femme : Orianne libérée, elle divorce enfin

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles