En phase terminale et sous oxygène, on lui demande de se rendre à des entretiens d'embauche

Il y a six mois, la vie de Martin a basculé lorsqu'il a appris qu'il souffrait de la maladie pulmonaire obstructive chronique (MPOC), une maladie pulmonaire incurable comprenant des affections comme la bronchite chronique et l'emphysème, explique The Mirror. Cette pathologie l’a rendu dépendant d'un masque à oxygène et des soins de ses proches pour les tâches quotidiennes. En plus de cette épreuve, Martin a été confronté à une autre difficulté inattendue : la demande du département britannique du Travail et des Retraites de participer à des entretiens d'embauche. Malgré des lettres de son médecin attestant de sa condition terminale, Martin a continué à recevoir des convocations à des rendez-vous en personne et par téléphone de la part du DWP. Ces demandes incessantes ont ajouté du stress à une situation déjà insupportable. "Ils ont reçu des lettres de mon médecin indiquant que je suis en phase terminale, mais leur système refuse de l'accepter. C'est comme s'ils voulaient que j'échoue.", a expliqué l'homme.

"Ils vous mettent dans une situation où il est impossible de réussir"

Martin, qui bénéficie déjà de l'allocation maximale du paiement indépendant pour handicap (PIP) en raison de sa condition, s'est senti accablé par les exigences du DWP. "Être informé qu’ils s'attendent à ce que vous assistiez à des entretiens alors que vous ne pouvez même pas marcher jusqu'au bout du lit sans être essoufflé, c'est démoralisant. Ils vous (...)

Lire la suite sur Closer

Des "anomalies" découvertes pendant sa grossesse, son bébé de sept semaines souffre d’un syndrôme rarissime
Les médecins ne prennent pas ses symptômes au sérieux : une enfant de 10 ans perd subitement sa soeur jumelle
Cancer du sein : cet exercice quotidien de 30 minutes qui peut aider à le combattre
Meghan Markle : ce voyage en solo qu’elle projette de faire cet été
Libido chez la femme : à quel âge elle baisse ?