La pharmacopée de l'immunité

·2 min de lecture

En tisanes, en décoctions, ou distillées en huiles essentielles... Notre sélection de plantes à l'efficacité éprouvée depuis des siècles.

Cet article est issu du magazine Sciences et Avenir - Les Indispensables n°207, daté octobre/ décembre 2021.

ÉCHINACÉE POURPRE (Echinacea purpurea)

Les Indiens d'Amérique du Nord, d'où elle est originaire, l'utilisent depuis le 18e siècle. Reconnue pour la prévention ou le traitement des infections hivernales, notamment les refroidissements, l'échinacée renforce les défenses immunitaires car elle stimule l'activité des macrophages.

PRINCIPES ACTIFS : Les racines contiennent des alcaloïdes et des composés phénoliques dérivés de l'acide caféique.

COMMENT L'UTILISER : Elle existe sous forme de macérat à boire régulièrement à raison de quelques gouttes dans un verre d'eau. En infusion, diluer 1 g de racine dans un quart de litre d'eau, une à trois fois par jour pendant 8 jours maximum. Elle est également conditionnée en comprimés (180 mg) à prendre deux fois par jour, pendant dix jours au maximum.

PRÉCAUTIONS : Elle peut provoquer des allergies. Des interactions sont possibles avec les corticoïdes et les immunosuppresseurs. Elle est déconseillée aux femmes enceintes et aux enfants de moins de 12 ans.

SUREAU NOIR (Sambucus nigra)

Cet arbuste originaire d’Europe centrale est répandu dans tous les pays tempérés. Depuis l’Antiquité, ses baies, ses fleurs et son écorce sont utilisées pour traiter fièvres et inflammations des voies respiratoires, ainsi que pour réduire la durée des symptômes de la grippe et du rhume.

PRINCIPES ACTIFS : Les baies du sureau sont riches en vitamines des groupes A, B et C, en flavonoïdes, en tanins, en caroténoïdes, en triterpènes et en acides aminés.

COMMENT L'UTILISER : Généralement sous forme de tisanes : prendre deux cuillères à café de fleurs séchées dans de l'eau. Le sureau existe également en sirop, ampoules, comprimés ou gélules. Il est recommandé de ne pas dépasser la dose quotidienne de 500 mg d'extrait sec en cure de dix jours.

PRÉCAUTIONS : La consommation des baies crues est tout à fait déconseillée car elles peuvent provoquer vomiss[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles