Un pharmacien charentais lourdement sanctionné pour avoir fabriqué du gel hydroalcoolique

·1 min de lecture

Tout débute en mars 2020. Le pays est frappé de plein fouet par le Covid-19 et le président Emmanuel Macron décide de confiner strictement toute la France. A l'époque, ni masque, ni gel, ou quasiment pas dans les rayons de grandes surfaces ou de pharmacies. Alors, un pharmacien d'Aigre (Charente) décide de créer son propre gel hydroalcoolique avec de l'alcool à 96% d'une maison de Cognac. Une initiative relayée par la Charente Libre qui revient sur les faits ce lundi 26 avril. Elle avait été saluée alors que le composant principal était en pénurie à l'époque, et même le CHU de Poitiers avait passé commande de "plusieurs centaines de litres", rappellent nos confrères.

D'ailleurs, selon la Charente Libre, dans la foulée de cette initiative, de grands groupes, entreprises locales ou encore la filière du Cognac avaient lancé la fabrication de solution hydroalcooliques avec un alcool neutre à 96% et l'alcool d'origine agricole avait été autorisé plus tard. Selon les sources de nos confrères, aucune règle parlant "d'alcool normé" n'avait été opposée à la fabrication de cette solution. Selon le directeur de la maison Gautier qui a fourni la pharmacie, il avait pris "toutes les précautions utiles" et avait attendu "d'avoir l'aval de la fédération des spiritueux qui nous avait confirmé que cet alcool à 96% était de qualité pharmaceutique", explique Erwan Guezenec.

>> A lire aussi - Une pharmacienne condamnée pour avoir vendu du gel non conforme et des masques

Alors pourquoi ce pharmacien (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Covid-19 : et si la vaccination pour tous démarrait plus tôt que prévu ?
L’US Army devrait utiliser la quasi-totalité de ses ressources pour repousser une invasion chinoise à Taïwan
Squat : l'ampleur du phénomène va être enfin connue
Vaccin Spoutnik V : le refus du Brésil est “politique”, Moscou dénonce l’ingérence américaine
Signalements de ventes forcées chez Darty, les arrêts de travail dont vous pouvez bénéficier si vous êtes contraint de garder vos enfants… Le flash éco du jour