"Il y a un phénomène de mode" : Pierre Ménès se défend après ses dernières accusations d’agressions sexuelles

« Cela fait 6 mois que la suspicion est sur moi. Et 6 mois que je me tais. Et là, j’en reprends pour un an ». Interrogé par nos confrères du Parisien/Aujourd’hui en France, Pierre Menès n’a pas caché son amertume et son dépit après le renvoi en mars 2023 de son procès pour agressions sexuelles qui devait s’ouvrir hier. L’ancien chroniqueur sportif de Canal + regrette que la « calomnie et le mensonge puissent continuer à se répandre sur les réseaux sociaux et ailleurs » le temps qu’il puisse enfin se défendre devant la justice.

Lui qui regrette que son « image soit entachée » par les faits qui lui sont reprochés, il reproche aussi au tribunal « de jouer avec la vie des gens comme ça ». Et son dégoût va bien au-delà de la décision du tribunal. Il ne cache pas sa colère d’être jugé pour des accusations qui, pour lui, ne tiennent pas. « J’ai fait 11 heures de garde à vue, je suis en correctionnelle pour un dossier vide, avec personne en face. Je ne comprends pas, cela me fait très mal », affirme-t-il à nos confrères.

Revenant sur les accusations d’agression sexuelle au Parc des Princes, il dément s’être approché de son accusatrice. «

C’est une pure invention (…) Rien n’est cohérent. L... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles