Phénomène météo extraordinaire : l'arcus

Ce phénomène aux allures de rouleau compresseur nuageux peut susciter la panique chez ceux qui ne le connaissent pas, mais aussi, chez ceux qui le connaissent ! L'arcus annonce en général l'arrivée de phénomènes violents de manière imminente, et à son approche, mieux vaut se mettre à l'abri au plus vite. C'est aussi le nuage le plus pris en photo lors des dégradations orageuses, tant son arrivée est spectaculaire, surtout s'il se produit au lever ou au coucher du soleil. Il se manifeste sous la forme d'un rouleau horizontal, dense, ayant des bords plus ou moins effilochés. Les arcus les plus déchiquetés donnent carrément l'impression d'un tsunami de nuages s'écroulant sur Terre.

       

Il est situé à l’avant de la partie inférieure des cumulonimbus et prend, lorsqu’il est étendu, l’aspect d’un arc sombre et menaçant, donnant une allure vraiment apocalyptique au ciel. Il peut même donner l'impression d'être détaché du nuage d'orage, alors qu'il est en fait une partie de celui-ci. Mais ce qui surprend le plus chez cet arc, c'est qu'il roule sur lui-même ! Ce mouvement bien visible à l'œil nu témoigne de son arrivée à grande vitesse : il avance en effet à une moyenne de 70 km/h. Il s'étire sur des dizaines de kilomètres et est proche du sol : quelques centaines de mètres de hauteur, et plonge donc des villes dans le noir pendant quelques minutes. L'arcus est signe d'une grande instabilité, il est souvent accompagné de précipitations intenses, de foudre, de vent violent (parfois plus de 100 km/h) et de grêle.

Cette forme de nuage rouleau est due au cisaillement des vents (la variation de vitesse et de direction des vents). Le nuage d'orage génère un courant d'air froid vers le sol, tandis que l'air...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles