Phénomène météo extraordinaire : l’asperitas

L’asperitas a été photographié pour la première fois dans les années 1970 aux États-Unis et n’a été reconnu que très récemment pour l’Organisation météorologique mondiale (OMM). Ce n’est qu’en 2017 qu’il a officiellement été classé dans l’Atlas international des Nuages sous le nuage d’asperitas, mais il reste aussi connu sous le terme d’asperatus.

Les asperitas sont en fait très courants par temps instable, partout dans le monde. Mais, la plupart du temps, ils se résument à quelques ondulations nuageuses sans grand intérêt pour l’observateur. Cependant, il arrive que ces vagues prennent une allure très tumultueuse, voire carrément effrayante. Les asperitas les plus impressionnants sont observés aux États-Unis lors de la saison des orages, mais aussi en Australie, Nouvelle-Zélande ainsi qu’en Europe (Italie, Allemagne, Europe de l’Est…). En France, des asperitas sont aperçus chaque année, mais il est rare qu’ils soient impressionnants.

Un nuage impressionnant mais sans danger

Les asperitas sont en fait la déformation de nuages classiques de basses et moyennes altitudes, comme les altocumulus et les stratocumulus, situés entre 1.500 et 4.000 mètres au-dessus de sol. Il ne s’agit donc pas vraiment d’un type de nuage à part entière mais d’une caractéristique de certains nuages. La superposition de deux courants différents génère les ondulations, encore plus visibles sous certaines conditions lumineuses comme les couchers de soleil.

Les...
Les...

> Lire la suite sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles