Phénomène météo extraordinaire : les grêlons géants

Les orages les plus violents sont capables des phénomènes dignes des films catastrophe hollywoodiens : tornade, vents soudains à plus de 100 km/h, pluies diluviennes qui inondent les villes en l'espace de quelques minutes, mais aussi, des grêlons géants. Le phénomène n'est pas rare dans les régions du monde connues pour abriter les orages les plus violents de la Planète : les États-Unis, l'Amérique du Sud, l'Australie ou encore l'Afrique. Entre 2010 et 2020, environ 10 chutes de grêle dans le monde ont produit des grêlons de plus de 15 centimètres, selon les observations rapportées à l'American Meteorological Society.

Le record mondial du plus gros grêlon jamais observé date de février 2018 : un grêlon de 23,7 centimètres (soit la taille d'un ballon de volley) serait tombé dans la ville de Villa Carlos Paz, en Argentine, lors d'un violent orage. En 1959, un grêlon d'1,9 kg aurait été relevé au Kazakhstan. Aux États-Unis, le record est détenu par le Dakota du Sud, avec un grêlon de 20,3 cm attesté en 2010. Plus récemment, la ville de San Antonio au Texas a été ravagée par des grêlons de 16,2 cm le 28 avril 2021. Le record américain du plus gros grêlon est, en revanche, détenu par un autre État, le Dakota du Sud, avec un diamètre de 20,3 cm observé en 2010.

Un contraste de températures à l'origine de la grêle géante

Dans les supercellules, les nuages d'orages les plus violents, de forts courants ascendants se produisent. La vapeur d’eau se condense jusqu’à...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles