PFUE : pourquoi il faut sortir vite de la polémique sur le drapeau européen sous l'Arc de Triomphe

·1 min de lecture
© Reuters

Pouvait-on déployer le drapeau européen sous l'Arc de Triomphe sans déclencher de polémique? C'est peu probable, qui plus est, dans un contexte de polarisation politique qui n'a cessé de s'accentuer depuis cinq ans et la dernière élection présidentielle. Comme l'a illustrée la récente enquête EuropaNova-JDD, l'articulation entre fiertés nationale et européenne va moins de soi dans notre pays que dans la grande majorité des autres pays européens et tout particulièrement en Allemagne et en Italie.

Des ripostes prévisibles

A regarder de plus près dans les eurobaromètres, les Français ne sont pas contre l'Europe, ils veulent massivement rester dans l'Union, conserver l'Euro et pensent que l'Union européenne doit jouer un rôle plus grand en matière de défense, de sécurité, de politique étrangère, de lutte contre le réchauffement climatique… mais ils considèrent que le sujet est mal porté par leurs classes politiques, trop souvent instrumentalisé à des fins électoralistes et que l'éducation comme les médias ne jouent pas leur rôle de pédagogie européenne. D'où une forme de défiance paradoxale. Dans le contexte particulier de la campagne présidentielle, ils soupçonnent le gouvernement d'instrumentaliser la fameuse PFUE, présidence française du Conseil de l'Union européenne au service des intérêts électoraux du président sortant.

Lire aussi - Pour réussir la présidence du Conseil de l'UE, la France devra être convaincante, innovante et réactive

Si bien que le déploiement du drapea...


Lire la suite sur LeJDD

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles