Pfizer accepte de partager le brevet de sa pilule anti-Covid

·2 min de lecture

Le géant pharmaceutique américain Pfizer a accepté de laisser diffuser sa pilule anti-Covid-19 à 95 pays, soit 53% de la population mondiale, afin de lutter contre la pandémie. Si ses résultats prometteurs sont confirmés, la disponibilité du traitement "sera une question de mois".

Le géant pharmaceutique américain Pfizer a accepté de laisser diffuser sa pilule anti-Covid - une fois autorisée - au-delà des pays riches pour mieux combattre une pandémie qui fait des ravages depuis près de deux ans. Cet accord de licence volontaire a été annoncé conjointement mardi par Pfizer et la Communauté de brevets sur les médicaments(MPP), créée par Unitaid.

"Une question de mois"

Les fabricants de médicaments génériques "qui se voient accorder des sous-licences pourront fournir le nouveau médicament en association avec le Ritonavir (un médicament utilisé contre le virus du sida, ndlr) à 95 pays, couvrant jusqu'à environ 53% de la population mondiale", a précisé un porte-parole d'Unitaid, Hervé Verhoosel, lors du briefing régulier de l'ONU à Genève.

Début novembre, Pfizer, qui commercialise avec l'allemand BioNTech l'un des vaccins les plus efficaces contre le Covid, a publié des résultats intermédiaires d'essais cliniques de son antiviral oral PF-07321332 ou Paxlovid. Ils montrent une efficacité de 89% pour prévenir le risque d'hospitalisation ou de décès chez les adultes présentant un risque élevé de développer une forme grave du Covid. Pfizer rejoint ainsi son concurrent Merck, qui a conclu un pacte similaire avec la MPP pour son propre anti-Covid oral, le Molnupiravir, aussi très efficace.

Si ces résultats prometteurs sont confirmés, la disponibilité du traitement "sera une question de mois, pas d'années mais pas de semaines non plus", a souligné Esteban Burrone, ...

Lire la suite sur Europe1

VIDÉO - Allemagne: la future coalition bientôt formée, en pleine flambée de Covid :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles