PFAS : une limite planétaire dépassée avant même d’être définie !

Une limite planétaire, c’est un seuil que nous ne devrions pas dépasser si nous ne voulons pas compromettre la durabilité de nos conditions de vie. Les scientifiques en ont défini neuf. Et en ce début d’année 2022, ils nous annonçaient que celle concernant la pollution chimique venait d’être franchie.

e</sup>%20limite%20plan%C3%A9taire%20vient%20d%E2%80%99%C3%AAtre%20franchie,%20il%20n%E2%80%99en%20reste%20plus%20que%203%E2%80%89!" target="seemore">Une 6e limite planétaire vient d’être franchie, il n’en reste plus que 3 !

Mais, aujourd’hui, des chercheurs de l’université de Stockholm (Suède) attirent l’attention sur une classe particulière de produits chimiques. Ceux que l’on connaît sous le nom de PFAS – des alkyles perfluorés et polyfluorés, pour les chimistes. Il en existe presque 5.000 de différents. Et ils sont largement utilisés pour la fabrication de produits de notre quotidien : des textiles, des emballages, des cosmétiques, des produits phytosanitaires, etc. L’ennui, c’est qu’ils sont à la fois toxiques – ils sont à l’origine de cancers, de complication de la grossesse ou encore de défaillance du système immunitaire – et extrêmement persistants dans l’environnement. Les scientifiques parlent même de produits chimiques « éternels ». C’est dire…

Pollueurs payeurs

Les chercheurs de l’université de Stockholm soulignent que malgré les efforts de certains industriels pour éliminer les PFAS de leurs produits depuis une vingtaine d’années déjà, leur concentration dans l’atmosphère ne diminue pas. Parce qu’ils sont « éternels » et parce qu’ils y sont sans cesse ramenés, portés qu’ils sont par le cycle de l’eau. Une difficulté particulière qui se pose avec ces produits chimiques précisément et qui encourage les chercheurs dans l’idée de définir une limite planétaire qui leur serait spécifique. Une limite d’ores et déjà...

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles