Peut-on vraiment soigner la dépression avec de l'aspirine ?

Benoît Zagdoun

Une publication de chercheurs chinois assure que les médicaments anti-inflammatoires réduisent les symptômes dépressifs. Mais les psychiatres interrogés par franceinfo expliquent qu'on est encore loin du remède miracle.

"Des chercheurs chinois viennent de faire une importante découverte. Pour soigner la dépression, l'aspirine et l'ibuprofène seraient plus efficaces que les antidépresseurs." La publication dans le Journal de neurologie, neurochirurgie et psychiatrie (en anglais), fin octobre, des observations de scientifiques du département de neurologie de l'université des sciences et des technologies de Huazhong (Chine) a été abondamment relayée par les sites internet spécialisés dans l'actualité de la santé.

Mais les conclusions tirées de ces travaux ne sont-elles pas un peu hâtives et susceptibles de faire naître de faux espoirs, alors que, de l'aveu même de l'institut Pasteur, "la dépression est une maladie multifactorielle complexe dont les mécanismes ne sont toujours pas élucidés" et qu'environ "30% des patients résistent au traitement" ?


"Une revue de la littérature scientifique existante"


Cette publication n'est pas une nouvelle étude, mais une "méta-analyse", prévient d'emblée le psychiatre Vincent Camus, professeur à l'université de Tours, chef de service au CHRU et chercheur associé à l'Inserm. Les chercheurs chinois n'ont pas mené de nouvelles expériences, mais fait "une revue de la littérature scientifique existante", "un (...)

Lire la suite sur Franceinfo

Ce contenu peut également vous intéresser :