Peut-on vraiment dire "qu'une personne blanche sur sept" est victime de racisme en France ?

Benoît Zagdoun

A écouter Laurent de Béchade, le "racisme anti-Blancs" serait "la forme de racisme la plus répandue en France", celle "qui se propage le plus aujourd'hui". "Des millions" de Français seraient ainsi victimes de "discriminations" et de "violences physiques" et "verbales" à cause de la blancheur de leur peau, a-t-il affirmé en réaction aux propos controversés de l'ancien champion du monde 1998 Lilian Thuram dénonçant la présence de racisme "dans la culture blanche" et affirmant : "Les Blancs pensent être supérieurs."

Et le militant Laurent de Béchade, cofondateur de l'Organisation de lutte contre le racisme anti-Blancs (Olra), d'asséner cette statistique, jeudi 5 septembre sur le plateau de CNews : "Il y a une personne blanche sur sept en France qui a déjà été victime de racisme anti-Blancs." Le militant précise, dans un tweet, avoir trouvé ce chiffre dans une enquête de l'Ined, l'Institut national d'études démographiques, datant de 2016. Vrai ou "fake" ?


D'où sort cette statistique "d'une (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi