On peut toujours accéder au premier site Internet de l'histoire

·2 min de lecture

Elle est plus que rudimentaire, dénuée d’illustrations et se contente de donner accès à 25 liens vers d’autres pages. Il s’agit de la toute première page du Web mise en ligne il y a plus de 30 ans, le 6 août 1991. C’est le Cern, l'Organisation européenne pour la recherche nucléaire qui est à l’origine de cette page baptisée simplement World Wide Web, autrement dit, le Web. C’est l’origine de ce que nous connaissons désormais tous.

Cette page a été créée par Tim Berners-Lee qui est précisément considéré comme l’inventeur du Web. Il s’agissait de renvoyer grâce à des hyperliens vers un vaste univers de documents, comme le précise cette page originelle qui reste toujours active aujourd’hui et qui est consultable via ce lien. On y trouve tout ce qui est lié à l’historique du projet, comment utiliser le Web et y naviguer. Mais avant que cette page ne soit publiée, l’inventeur avait préalablement mis au point le système de gestion de base du Web, ainsi que le protocole http. Ce n’est seulement que trois ans plus tard qu'elle fut activée. Et forcément, à l’époque, elle restait assez confidentielle.

Le NeXT Computer, l’ordinateur qui a donné vie au Web

Pour la petite anecdote dans cette histoire, l’inventeur du Web a crée cet univers à partir d’un ordinateur de la marque NeXT. Une société fondée par un certain Steve Jobs après qu'il a été poussé à la démission par Apple. Puissants et conçus pour être utilisés par les chercheurs et les entreprises, les ordinateurs NeXT coûtaient une véritable fortune. Pour le NeXT Computer, le premier opus, sorti en 1988 et qui trônait justement sur le bureau de Tim Berners-Lee, il fallait débourser 6.500 dollars de l’époque, soit aujourd’hui l’équivalent de 15.000 dollars (env. 13.915 euros). Trente ans après que cet ordinateur ait inauguré le Web, le 6 août 2021 dernier, on comptait 1,88 milliard de sites Web, selon le compteur Internet Live Stats et parmi eux, ce tout premier site Web.

> Lire la suite sur Futura

À lire aussi sur Futura

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles