Peut-on mourir de la maladie d'Alzheimer ?

·2 min de lecture
En 2015, 900 000 personnes sont atteintes par la maladie en France.

Les patients atteints de la maladie d'Alzheimer souffrent souvent de troubles de la déglutition qui peuvent augmenter le risque de souffrir d’une pneumonie.

Aujourd’hui, la maladie d’Alzheimer reste la plus fréquente des maladies neurodégénératives. En 2015, 900 000 personnes sont atteintes par la maladie en France et chaque année, 225 000 nouveaux cas sont recensés. Selon France Alzheimer, l’espérance de vie varie de huit à douze ans à partir du moment où le diagnostic est établi.

Contrairement à ce que l’on peut croire, on ne meurt pas directement de la maladie d’Alzheimer. En réalité, ce sont les complications liées à la maladie qui réduisent l’espérance de vie. En effet, la maladie d’Alzheimer se développe sur quatre stades, comme le rappelle la Fondation pour la recherche médicale. Après les deux premiers (prédémentiel puis léger), le stade modéré se caractérise par des pertes de mémoire accentuées, une autonomie diminuée et une difficulté à réaliser des gestes de la vie quotidienne.

VIDÉO - Carnet de Santé - Dr Christian Recchia : "Pour éviter la maladie d’Alzheimer, il y a un certain nombre de choses que l’on maîtrise, que l’on peut faire"

Fausse route

Enfin, le dernier stade dit "sévère" entraîne une perte totale d’autonomie où le patient perd en mobilité jusqu’à devenir grabataire. "Les fonctions organiques sont progressivement perdues et il décède le plus souvent des suites de troubles de la déglutition ou d’infection pulmonaire", détaille la Fondation pour la recherche. Lors du dernier stade, le patient décède souvent d’une pneumonie ou, dans certains cas, d’une malnutrition aggravée d’une déshydratation. Souvent, le patient atteint par la maladie d’Alzheimer s’alimente moins car il redoute de faire une fausse route et que les aliments descendent dans les voies respiratoires.

De plus, lors du dernier stade de la maladie, il peut être compliqué d’identifier l’apparition de certaines maladies (cardiaque, respiratoire) car le patient ne se plaint plus.

VIDÉO - Hausse des cas de démence à travers le monde : plus de 55 millions de malades

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles