Peut-on négocier des dépassements d’honoraires ?

On parle de dépassement d’honoraires quand un professionnel de santé facture des tarifs supérieurs aux tarifs de base fixés par la Sécurité sociale. Ces professionnels peuvent exercer en secteur 2 (honoraires libres) ou être des spécialistes non conventionnés, ce qui leur permet de fixer librement leurs tarifs. Le tarif de base, appelé tarif conventionnel, est le montant remboursé par l’Assurance maladie. À titre d’exemple, une consultation chez un médecin généraliste conventionné en secteur 1 coûte 26,50 euros. En secteur 2, le même médecin peut facturer 50 euros ou plus et générer ainsi un dépassement d’honoraires substantiel. Ces dépassements ne sont pas pris en charge par la Sécurité sociale, mais peuvent l’être en partie par une mutuelle.

Oui, vous avez le droit de refuser un dépassement d’honoraires. Avant toute consultation, il est recommandé de demander des informations précises sur les tarifs pratiqués par le professionnel de santé. N’hésitez pas à poser des questions et à vérifier si votre médecin ou spécialiste est conventionné en secteur 1 ou 2. Dans ce dernier cas, si le montant annoncé est trop élevé, vous pouvez chercher un autre praticien qui applique des tarifs de convention. Important : à partir de 70 euros de dépassement d’honoraires, un devis est obligatoire. Par ailleurs, certains médecins en secteur 2 peuvent accepter de réduire leurs honoraires ou de renoncer aux dépassements, notamment en cas de difficultés financières.

La prise en charge des dépassements (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

À Londres ou Manchester, une IA analyse les émotions sur le visage des passagers
Mon employeur peut-il m'imposer des dates de congés ?
Peut-on se mettre en maillot de bain sur son balcon ?
Label "Plus Beaux Villages de France" : des critères de sélection exigeants
Côte d’Azur, côte d’Opale, côte de Granit Rose…Découvrez l'origine des noms donnés aux côtes du littoral français !