Peut-on faire confiance à Binks, la "néobanque" qui imite l'Apple Card?

Elle est la première application qui s’affiche lorsqu’on recherche les termes “banque en ligne” sur l’App Store d’Apple (hors contenu sponsorisé), et se présente comme “#1 Banque en ligne”. Depuis la fin de l’année 2019, l’application de la “néobanque” Binks accumule plus de 3.000 notes positives, bien qu’elle ne propose à ce jour aucun service fonctionnel. Elle figure par ailleurs parmi les trente applications les plus téléchargées dans la catégorie banque/finance, devant Ma French Bank (La Banque postale) ou Hello bank! (BNP Paribas)

Pour profiter de sa future carte (facturée 7,99 euros par mois) au design très inspiré de celui de l’Apple Card - non disponible en France, il faut s’inscrire sur une longue liste d’attente, regroupant près de 40.000 comptes en attente. Mais certaines zones d’ombre subsistent sur le sérieux de cette jeune entreprise.

Image

Copier/coller sur Apple

En parcourant le site officiel de Binks, la ressemblance avec le site officiel de l’Apple Card est frappante. Les illustrations reprennent à l’identique celles de l’entreprise californienne, ainsi que certains textes, semblant être de simples traductions de ceux écrits par Apple. "Même Apple ne sait pas ce que vous avez acheté. Ni où. Ni combien vous avez dépensé. Chez Apple, nous croyons fermement au respect de la vie privée" indique la page dédiée à l’Apple Card. Une promesse quasiment identique, reprenant les mêmes codes visuels,...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi