"Peut-être qu'il faut passer à l'action" : Eric Zemmour alimente les spéculations sur 2022

·2 min de lecture

"Je fais de plus en plus de propositions, je pense de plus en plus à comment mettre en application ce que je dis", a expliqué dimanche Eric Zemmour sur sa chaîne Youtube. Marine Le Pen s'inquiète que son hypothétique candidature à la présidentielle 2022 n'affaiblisse le "camp national".

"Je fais de plus en plus de propositions", souligne le polémiste Eric Zemmour dans une vidéo diffusée dimanche soir sur sa chaîne Youtube. En intervenant "tous les soirs" sur la chaîne de télévision CNews, "je pense de plus en plus à comment mettre en application ce que je dis", explique l'éditorialiste. L'hypothèse de sa candidature à la présidentielle 2022 agite désormais l'extrême droite, Marine Le Pen estimant dimanche que celle-ci risquerait d'affaiblir "le camp national". 

"La prophétie ne suffit pas"

Dans sa vidéo, Eric Zemmour file la comparaison avec le journaliste monarchiste et nationaliste de l'Action française, Jacques Bainville (1879-1936), disant à la fin de sa vie "avoir toujours eu le tort de ne pas viser assez haut". "J'ai depuis vingt ans annoncé, prophétisé, en vain pour l'instant, en disant, 'voilà ce qu'il va arriver'. J'ai longtemps pensé que cela suffisait. (...) Là, en voyant les états d'âme de Jacques Bainville… Peut-être qu'il faut passer à l'action car la prévision, la prédiction, même la prophétie, ne suffit pas." 

>> Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

L'éditorialiste de 62 ans revient longuement sur ses thèmes de prédilection : l'immigration, l'islam et la "femme voilée". "De Marine Le Pen à Emmanuel Macron, ils ne comprennent pas ce qu'il se passe. Ils ont tous compris que la sécurité allait être au centre de la présidentielle. Très bien, mais le sujet, ce n'est pas la sécurité, la sécurité est un problème parce que...

Lire la suite sur Europe1

Ce contenu peut également vous intéresser :

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles