La peur paralyse la science

« Arrêtons d'avoir peur ! » Le titre du dernier ouvrage du Pr Maurice Tubiana est un appel à la réhabilitation de la science, des sciences. Ou plus précisément un pamphlet contre les « prophètes de l'apocalypse ».

Pionnier de la lutte contre le cancer, Maurice Tubiana est professeur agrégé de physique médicale, radiologiste, membre de l'Académie nationale de Médecine. Dans son livre, il s'en prend « aux dogmes écologiques qui sont devenus nos certitudes (mais aussi) au sacro-saint principe de précaution qui a achevé d'insinuer le doute partout ».

Pour ce faire, il ne manque pas d'exemples : insecticides, OGM, alimentation, radioactivité, antennes de téléphones portables… « La science », explique-t-il « à qui l'on doit – entre autres – une augmentation de 21 ans de l'espérance de vie depuis 1960, est discréditée, au nom d'un risque zéro qui n'existe pas. » Il démontre – preuves irréfutables à l'appui – comment la science dément ce que nous martèlent les écologistes.

Il mentionne par exemple le Grenelle de l'Environnement selon lequel, 40% des cancers seraient dus à la pollution. « Mensonge ! Ils sont moins de 1% ». Un chiffre reconnu au niveau international, mais pas en France ! « Les rayonnements nucléaires terrifient. Sait-on que sans eux, certains cancers ne pourraient être soignés ? » Ce type d'exemple fourmille dans cet ouvrage pour le moins décoiffant et politiquement incorrect. Arrêtons d'avoir peur !, de Maurice Tubiana, aux Editions Michel Lafon, 253 pages, 18,50 euros.

Retrouvez cet article sur destinationsante.com

Que faire de vos vieilles radiographies ?
Heure d’été : veillez au sommeil des plus jeunes
Les trains sur les rails de la santé en Afrique du Sud
Recevez la newsletter de Destination Santé
Accédez à la rubrique Destination Femme

Tout commentaire contraire à la réglementation en vigueur (et notamment tout commentaire à caractère raciste, antisémite ou diffamatoire) pourra donner lieu à la suppression de votre compte Yahoo
Le cas échéant, certains commentaires que vous postez pourront également donner lieu à des poursuites judiciaires à votre encontre.