La peur de la fuite ? Pourquoi Emmanuel Macron adore le Conseil de défense

·1 min de lecture

C'est devenu un rituel. Pendant des années, le Conseil de défense et de sécurité nationale (CDSN) était relégué aux oubliettes. Dans le cadre de la crise sanitaire du coronavirus, Emmanuel Macron a décidé de le remettre au premier plan. Depuis le début de la propagation du virus, il y aurait eu une quarantaine de Conseils de défense, précise Libération. C'est dans ce cénacle situé dans le salon Murat à l'Élysée, que le chef de l'État et une dizaine ou d'une vingtaine de participants, prennent les mesures importantes dans le but d'endiguer l'épidémie de Covid-19. Les mardi 27 et mercredi 28 octobre, deux Conseils de défense ainsi qu'une réunion de crise autour de Jean Castex s'étaient tenus et avaient débouché sur l'allocution du président de la République, annonçant la mise en place d'un deuxième confinement. Ce jeudi 12 novembre, un nouveau rassemblement autour du pensionnaire de l'Élysée est prévu dans la matinée, suivi d'une conférence de presse du Premier ministre, afin de réévaluer les mesures.

Selon son entourage interrogé par Le Monde, Emmanuel Macron apprécie vivement le caractère "très opérationnel" du Conseil de défense, qui se tient en plus petit comité que le conseil des ministres. À la fin de ces réunions, c'est toujours le président de la République qui a le dernier mot. Et il semblerait que l'époux de Brigitte Macron tienne à la confidentialité des conversations. En effet, les participants sont tenus au secret-défense. "Il y a besoin d’un endroit où l’on puisse tout (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Sophie Marceau de retour sur les réseaux sociaux : son message très politique
« Un pays de tapettes » : Jair Bolsonaro qui avait insulté Brigitte Macron dérape encore
Kate Middleton et William insensibles à la polémique qui entoure Harry : ils tracent leur chemin
Pourquoi Brigitte Macron était absente des commémorations du 11 novembre ?
Jean Castex mal à l’aise à la télé : il traîne les pieds