Peur de conduire ? Et si vous testiez l'"autothérapie" pour reprendre le volant ?

·1 min de lecture

On appelle "amaxophobie" la peur de conduire. Une phobie bien spécifique, qui se traduit généralement par des crises d'angoisse à l'idée de devoir prendre le volant, et dont les causes sont multiples. Elle peut concerner des jeunes conducteurs qui éprouvent une trop grande appréhension, ceux plus expérimentés qui ont développé un traumatisme dû à un accident, ou encore ceux qui ont été négativement marqués par leur moniteur ou leur inspecteur lors du passage du permis. Cette peur du volant peut être considérée comme un véritable trouble psychologique lorsqu'elle provoque une perte d'autonomie qui a des conséquences sur le quotidien.

"Si une personne ne peut plus aller au travail, ne peut plus partir en vacances en voiture et voit ainsi sa vie sociale et professionnelle menacée, alors on sait qu'elle a besoin d'aide", indique au micro de Sans Rendez-vous, sur Europe 1, Eric Malbos, psychiatre et enseignant-chercheur au pôle psychiatrie du CHU Conception à Marseille. Il est le coauteur avec le docteur Roger Zumbrunnen du livre Pas de Panique au volant, autothérapie et réalité virtuelle, aux éditions Odile Jacob.

Se reprendre en main

Selon lui, il est possible de vaincre son angoisse de la conduite par soi-même, sans avoir recours à un professionnel. "Si vous avez besoin d'une présence bienveillante, il vous faut un thérapeute. Mais certaines personnes se débrouillent bien de manière autonome, ça va vraiment dépendre de votre personnalité", explique-t-il. Cette "autothérapie&quo...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles