Peur sur la base (France 2) Audrey Fleurot : "Sur le tournage, la discipline était quasi-militaire"

Comment faites-vous pour porter aussi remarquablement l’uniforme ?

Audrey Fleurot : Peut-être parce que j’avais un grand-père dans la marine, à Toulon. En règle générale, je m’imprègne de mes personnages dès que je me glisse dans leur costume. Là, pour le coup, en me regardant dans la glace, on y croit immédiatement. C’est plus facile qu’en mettant simplement un jean.

Une fois de plus, vous jouez une femme qui ne se laisse pas marcher sur les pieds…

C’est vrai. Déjà, son nom, annonce la couleur : Odessa Berken ! C’est une militaire qui fait preuve de beaucoup d’autorité. Une nécessité dans l’exercice de son métier, où elle excelle. Malheureusement, elle est beaucoup plus maladroite dans sa vie sentimentale. J’aime ce genre de personnage aux visages multiples, très fort en apparence, et qui dissimule de profondes fêlures.

On connaît la grande discrétion de l’armée. Le Centre d’instruction naval de Brest(29), où vous avez tourné, vous a-t-il facilement ouvert ses portes ?

Ils ont été surpris de voir à quel point une discipline quasi-militaire était appliquée sur un tournage. Du coup, un respect mutuel s’est vite instauré. Ils nous ont conseillé en permanence pour appliquer le protocole à la lettre, éviter les faux pas, en matière de salut ou autre. Un des atouts du film est aussi de faire découvrir au grand public un monde assez fermé.

À lire également... Lire la suite sur Télé 7 Jours

A lire aussi