"On a un peu honte" : Charlotte de Turckheim émouvante sur son avortement à 15 ans

·1 min de lecture

Malgré l'adoption de la loi Veil en 1975, le sujet de l'avortement reste encore tabou en France. Pour certaines femmes, dire "je me suis fait avorter", c'est le prendre le risque d'être jugée. C'est à cette difficulté qu'a été confrontée Charlotte de Turckheim. Dans une interview accordée à Philippe Vandel sur Europe 1, la comédienne de 66 ans a confié avoir subi une IVG à 15 ans. Un épisode douloureux qu'elle a longtemps tu et qu'elle raconte dans son nouveau livre, Le Dictionnaire de ma vie (Ed. Kero). "C’est vrai que je n'en avais pas parlé parce que c’est assez douloureux. Et puis ce qui est incroyable, c’est qu’on a un peu honte, on culpabilise d’avoir fait ça", explique la mère de Julia Piaton. "Mais quand je vois le rétropédalage de la condition des femmes dans le monde, et que je vois que cela risque d'être interdit dans certains pays, je me suis dit qu'il fallait que je le dise parce que, moi, ça m’aurait gâché ma vie."

Une nécessité d'autant plus prégnante qu'en avril dernier, 343 personnalités "femmes et personnes pouvant vivre une grossesse" ont réclamé dans une tribune publiée dans le Journal du dimanche l'allongement du délai d'accès à l'IVG, actuellement fixé à douze semaines en France. Un manifeste - publié sur le modèle de celui de 1971 (343 personnalités y avaient confié avoir avorté, avant la légalisation de l'IVG en France) - pour dénoncer l'échec de la proposition de loi qui soumettait un allongement de deux semaines du délai. Le texte, voté dans un premier (...)

Lire la suite sur le site de GALA

Meghan Markle enceinte : grand luxe et ultra-confort pour son accouchement ?
Roselyne Bachelot terrassée par son Covid : "Je ne pouvais même pas lever mon téléphone"
Chabadabada : Kate Middleton et William se préparent à un pèlerinage amoureux en Ecosse
Muriel Pénicaud atteinte d'un cancer : pourquoi elle n'a rien dit
Princesse Beatrice : bientôt un déménagement pour la future maman ?

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles