Un peu d’or dans vos bijoux de famille : les nanotechnologies au service de la contraception masculine

De l'or et du fer En 2013, le biologiste Fei Sun et son équipe de recherche multidisciplinaire ont réalisé les premières expériences de nanocontraception sur des souris. Ils ont d'abord injecté des nanoparticules directement dans les testicules. Il s'agissait de nanotubes d'or — long de 120 atomes et larges de 30 atomes — recouverts de quelques chaînes de polymère qui leur donnait l'aspect de bactéries oblongues hérissées de poils.

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles