"On est tous un peu blasés" : les vacanciers sous la menace d'une nouvelle flambée épidémique

·1 min de lecture

Pourrons-nous profiter des vacances d’été ? Emmanuel Macron prendra la parole lundi soir à 20 heures à la télévision après un nouveau conseil de Défense. Cette nouvelle allocution pourrait amplement contrarier les projets de certains Français en raison de possibles mesures de restriction, pour faire face au variant Delta, qui inquiètent les premiers vacanciers sur le départ ou déjà arrivés à destination.

Une situation oppressante et épuisante

Lorsque le TGV en provenance de Paris s'est arrêté en gare de La Baule, vendredi après-midi, il a déversé une marée de valises à roulettes. Un sourire illumine le visage de Patricia : "C'est la joie ! On n'attend plus que le soleil !", lance-t-elle.

>> LIRE AUSSIVariant, vaccination, retraites... Ce que contiendra l'allocution de Macron lundi soir

Mais tous ces vacanciers gardent, dans un coin de leur tête, la reprise de l’épidémie du coronavirus sous l’effet du variant Delta. Sans pour autant gâcher leurs séjours. "C'est assez oppressant. Maintenant, on ne va pas se précipiter pour faire absolument tout dans la semaine parce qu'il y a peut-être un Delta qui va venir", confie Inès. Avant d’ajouter calmement : "Ça fait un an et demi que c'est comme ça. On vit au jour le jour".

"Ça fait un an et demi qu'on attend ces vacances-là"

Sur le quai d’une gare parisienne, la menace pèse aussi sur les voyageurs. "J'ai l'impression qu'on est tous un peu blasés et qu'on fait au fil de l'eau. [...] J’ai de nouveau des vacances fin août, je ne s...


Lire la suite sur Europe1

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles