Peu après son acquisition par Elon Musk, Twitter engage un vaste plan de licenciements

REUTERS - DADO RUVIC

La grande lessive va commencer dans le réseau social Twitter. Une semaine après son acquisition par Elon Musk, les licenciements doivent commencer ce vendredi 4 novembre. Et ils devraient être nombreux.

Avec notre correspondant à Washington, Guillaume Naudin

Il n’y aura personne dans les locaux de Twitter à San Francisco (Californie), toute la journée de ce vendredi 4 novembre. Les employés ont été priés de rester chez eux, dans l’attente du couperet. Les 7 500 salariés du réseau ont été informés par un courrier électronique que le difficile processus de réduction des effectifs commence ce jour.

Le message précise que c’est nécessaire pour assurer le succès de la marche en avant de l’entreprise. Ceux qui échapperont au licenciement recevront un message sur leur adresse interne. Pour les autres, ce sera sur leur adresse personnelle.

Tous les secteurs concernés

Le message ne précise pas combien de personnes vont perdre leur emploi, mais le Washington Post, après avoir annoncé 75% de licenciements il y a plusieurs jours, croit finalement savoir que la moitié des employés seront remerciés. Tous les secteurs sont concernés : l’ingénierie, la sécurité, les ventes, le marketing et le service juridique.


Lire la suite sur RFI