"Il est un peu épais" : le QI du prince Harry méchamment raillé... ça fait mal !

·1 min de lecture

Le 14 février dernier, aux anges, Harry et Meghan Markle profitaient de la Saint-Valentin pour annoncer l'arrivée prochaine de leur deuxième enfant. Une bonne nouvelle n'arrivant jamais seule, la presse américaine dévoilait que les Sussex avaient enregistré une émission télévisée avec Oprah Winfrey dont la diffusion est prévue pour le 7 mars prochain. Une annonce qui aurait fait bondir Elizabeth II qui, décidée à les punir, entend leur demander d'abandonner leurs patronages… au grand dam d'Harry. Une situation qui n'a pas manqué d'amuser le célèbre éditorialiste britannique Rod Liddle, qui s'en est pris au prince dans une tribune pour le Sun.

Considérant que les mesures de représailles prises par la reine ne sont une surprise que pour Harry, le journaliste ironise : "il est un peu épais. Niveau QI, il ferait passer le prince Andrew pour Stephen Hawking". Loin de s'arrêter-là, Rod Liddle, qui ne porte pas le duc de Sussex dans son cœur, ajoute alors : "Il est aussi dispersé que des diamants mal vissés à la Couronne".

D'après leurs proches, cités par le Mirror, les parents du petit Archie sont "résignés à perdre les patronages". Reste à savoir à qui Elizabeth II attribuera ces derniers. Si le prince William devrait naturellement hériter des titres militaires honorifiques de son cadet, la princesse Anne a également été citée. De leur côté, Charles et Camilla Parker-Bowles pourraient obtenir le patronage du National Theater, offert à Meghan Markle en 2019. Et pour cause ! L'ancienne (...)

Lire la suite sur le site de GALA

"Pas un pied dedans, l'autre dehors" : pourquoi Elizabeth II reste inflexible avec Harry et Meghan
Donald et Melania Trump : un joyau de leur empire dynamité, Hillary Clinton jubile
"Moi, je ne suis pas un mou" : Eric Dupond-Moretti ironise après le débat Darmanin/Le Pen
Flashback - Elizabeth II : le destin tragique (et méconnu) de son oncle John, mort à 13 ans
Jean-Pierre Pernaut, sa fille Lou simule un cambriolage : cette blague qui ne passe pas