Qui sont les petits revenants de Syrie et d’Irak ?

Sophie Parmentier, franceinfo
On estime qu’ils sont encore environ 500 enfants, nés de parents français, en zone irako-syrienne. Plus de 70 d’entre eux sont rentrés en France ces derniers mois selon une enquête de France Inter publiée mardi. 

Quand leur avion se pose sur le tarmac de Roissy, de retour de zone irako-syrienne, c’est souvent la première fois, que ces enfants foulent le sol français car beaucoup d’entre eux sont nés à Raqqa. Selon une enquête de France Inter publiée mardi 13 mars, sur environ 500 enfants nés de parents français en Irak ou en Syrie, plus de 70 sont revenus en France. Ces petits revenants sont sans état civil reconnu par la République française, et certains attendent depuis plus d’un an, de retrouver le nom que leur avaient transmis leurs parents à la naissance.

Placés dans des familles d'accueil

Dès la sortie de l’aéroport, ce enfants sont désormais quasiment systématiquement placés, provisoirement, dans des familles d’accueil ou dans des foyers, pendant que leurs parents sont emmenés par des policiers antiterroristes. Marion* est une jeune mère d’une vingtaine d’années, qui a passé plus d’un an sous le califat de Daech. Elle y était partie dans l’espoir d’y vivre plus sereinement sa religion, et en rêvant du grand amour avec un soldat du groupe État islamique qu’elle avait rencontré sur les réseaux sociaux.

Quand elle est revenue en France, un soir d’automne, son bébé de sept mois accroché à elle, un policier lui a expliqué à sa descente de l’avion qu’elle allait devoir se séparer de son enfant. "Il m’a dit : faut qu’on prenne votre fils, on va le placer, se souvient Marion. (...)

Lire la suite sur Franceinfo

A lire aussi