Les petits bois sont meilleurs pour l'écologie (et votre santé) que les grandes forêts

Céline Deluzarche, Journaliste
1 / 2

Les petits bois sont meilleurs pour l'écologie (et votre santé) que les grandes forêts

Les petits bois rendent de meilleurs services écologiques que les grands massifs forestiers, révèle une nouvelle étude publiée dans le Journal of Applied Ecology et coordonnée par des chercheurs du CNRS. Par unité de surface, les bois de moins d’un hectare stockent plus de carbone dans le sol, procurent davantage de nourriture aux animaux et même… diminuent la densité de tiques, et donc les risques de transmission de la maladie de Lyme.

Plus une forêt est grande, plus elle est riche en biodiversité, et plus elle est censée fournir de services écologiques. Or, ces grandes forêts ont largement disparu du fait de la déforestation et la fragmentation des territoires. D’après une étude de 2013, 40 % des forêts européennes sont ainsi situées à moins de 100 mètres de surfaces semi-naturelles ou artificialisées, augmentant le risque d’espèces invasives, de maladies ou de contamination. Mais cette interaction ne serait finalement pas si mauvaise, avancent les auteurs de la nouvelle étude : les petits bois reçoivent par exemple plus de lumière pénétrant par la lisière et bénéficient d’un microclimat plus chaud et plus sec. « Ils reçoivent aussi davantage de nutriments des terres agricoles environnantes par rapport aux grandes forêts », expliquent les auteurs. Mais attention : il ne s’agit pas de mettre en concurrence les grandes forêts et les petits bois, qui ont chacun leur rôle à jouer, mettent-ils en garde.

> Lire la suite sur Futura