Petites lignes: l'État va laisser une partie de la facture aux régions et à SNCF Réseau

1 / 2

Petites lignes: l'État va laisser une partie de la facture aux régions et à SNCF Réseau

L'État entend se désengager de la gestion de certaines petites lignes de train en laissant des factures allant de 1 à 2 milliards d'euros à SNCF Réseau et aux régions, indique mercredi le site d'informations sur les politiques publiques Contexte.

Le secrétaire d'État aux Transports Jean-Baptiste Djebbari avait annoncé début janvier la signature à la mi-février d'un "plan d'action concerté" avec SNCF Réseau et les premières régions prêtes à signer. Les négociations se poursuivent pour classer en trois catégories ces petites lignes, qui représentent un peu plus de 9000 km ouverts aux voyageurs, soit 32% du réseau national.

Certaines petites lignes rejoindront le réseau structurant financé à 100% par SNCF Réseau, alors qu'elles étaient jusqu'à présent essentiellement financées par l'État et les régions. D'autres relèveront du cofinancement classique via les contrats de plan État-région (CPER), dont la prochaine cuvée doit commencer en 2022. Les dernières, enfin, sont laissées aux seules régions -lesquelles économiseront sur la première catégorie- qui pourront selon Jean-Baptiste Djebbari mener des "expérimentations (...) avec des solutions innovantes et adaptées", et éventuellement en transférer la gestion à des acteurs privés.

1 à 2 milliards d'euros

La ministre de la Transition écologique Élisabeth Borne -alors chargée des transports- avait chargé en janvier 2019 le préfet François Philizot de réaliser un...

Lire la suite sur BFMTV.com

A lire aussi