"Petites hyènes, rentrez dans la niche !" : Echange houleux entre Alexis Corbière et Dimitri Pavlenko sur Europe 1

Le député s'excuse après son dérapage. Ce matin, Dimitri Pavlenko a reçu sur Europe 1 le cadre de la France insoumise, Alexis Corbière, afin d'évoquer la stratégie de son mouvement pour les élections législatives en juin. L'ambiance dans le studio s'est tendue lorsque l'intervieweur a interrogé son invité sur une possible candidature de Taha Bouhafs, contributeur à la plateforme Le Média, sous la bannière de l'Union populaire dans la ville de Vénissieux, pour le prochain scrutin. Le matinalier a notamment rappelé les diverses critiques contre Taha Bouhafs et son procès face à Linda Kebab.

"Vous acharnez notamment sur des militants d'origine maghrébine"

"Il va avoir 25 ans aujourd'hui et vous êtes, vous, journaliste à Europe 1 en train de me parler de ça", a lancé Alexis Corbière, après plusieurs questions sur le probable candidat de l'Union populaire. "Je vous parle de quelqu'un qui a défilé dans une manifestation avec la tête de Marine Le Pen sur une pique", a ajouté Dimitri Pavlenko. "Oh la la ! C'est insupportable ! Dans ce pays, vous n'avez jamais vu de caricatures ou quoi que ce soit ?", a enchaîné le bras droit de Jean-Luc Mélenchon. Et d'assurer : "C'est métaphorique, c'est symbolique !".

Véhément, le parlementaire de Seine-Saint-Denis a poursuivi : "Vous prenez un jeune homme et vous l'accablez de toute une série de choses ! Tout le monde a le droit de caricaturer, sauf un ! Comme par hasard, il...

Lire la suite


À lire aussi

Real/PSG : Echange très houleux entre deux consultants dans "L'After foot"
"Vous ne comprenez rien !" : Echange houleux entre Laurence Ferrari et un avocat qui stoppe son duplex sur CNews
BFMTV : Echange houleux entre un député et Maxime Switek sur le télétravail avec de jeunes enfants

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles